vendredi 8 avril 2016

Carnet de voyage à Ostende en Belgique (blogtrip WAT16)


Début avril, j'ai participé en tant que bloggeuse à un blogtrip d'une (trop courte) journée à Ostende, en Belgique.  J'en ai profité pour faire un carnet de voyage, à toute vitesse, sur le temps de la journée.

O(o)stende se trouve en Flandre, où l'on parle flamand, contrairement à la Wallonie où l'on parle français. Située à un peu plus d'une heure de Bruxelles en train, c'est la plage du week-end, sur la côte de la mer du Nord. A la sortie de la gare, une multitude de vélos me laisse songeuse, moi qui ai parcouru la planète et utilisé toutes sortes de véhicules et de modes de déplacement mais qui ne sait toujours pas manier la bicyclette... Sur le long de la promenade, s'alignent des stands qui vendent du surimi et autres poissons séchés pour touristes. Sur l'autre trottoir, quelques poissonneries qui vendent du poisson frais. Mon coeur balance entre envie et écoeurement...


Nous commençons la visite de la ville sous le signe du Crystalship, plus grand festival d'art urbain d'Europe, que nous avons la chance de découvrir avec son fondateur et curateur, Bjorn Van Poucke, qui nous présente tout d'abord une création de l'argentin Elian, qui a construit une oeuvre géométrique sur la façade d'un ancien restaurant. Nous parcourons la ville, croisons tout d'abord Pixelpancho, un artiste italien, qui manipule sa grue devant un mur encore vierge de toutes traces. Puis, nous observons Eversiempre, autre artiste argentin, qui entame la peinture d'un immense visage sur la façade d'un immeuble en briques. Nous finissons devant un amoncellement de rongeurs de Roa, un artiste de Gand. Belle balade qui donne envie d'en voir davantage.

Avant d'aller déjeuner, nous flânons sur la promenade en bord de mer, en essayant d'éviter les cuistax, (véhicules à pédales, aussi appelés "Rosalie" sur la côte vendéenne française), et les "Rock strangers", oeuvre en métal rouge flou d'Arne Quinze.
Nous déjeunons à la Galerie Beausite. Mais hors de question de mettre les pieds sous la table, enfin, si, mais nous devons mettre la main à la pâte ou plutôt à la crevette. Deux kilos de crevettes grises fraîches nous attendent. Pour confectionner le risotto aux crevettes, salicorne (décidément, la Vendée me fait un clin d'oeil jusqu'en Belgique) et copeaux de parmesan, nous allons devoir décortiquer toutes ces crevettes. Moi qui ai l'habitude de les croquer toutes entières sans rien enlever ni jeter, voici un exercice de patience... Il faut exercer une torsion de la tête jusqu'à entendre un petit craquement, puis dégager la tête. Enlever la carapace sur le corp et extirper la queue. Heureusement que nos hôtes belges sont là pour nous montrer plusieurs fois la manipulation à faire et qu'ils participent au décorticage pour accélérer le processus.
Ann, la propriétaire des lieux, nous régale de bruscheta et d'une soupe de crevettes pendant que nous (enfin, pas moi, je dessine) touions notre risotto qui cuit doucement...
Dans la ville, une sirène semble appeler le marin au sommet du monument qui lui est dédié. Des mouettes font le va et vient entre les deux sculptures... Cela m'inspire un vol de mouettes d'un bout à l'autre de mon carnet. 
 
J'ai vraiment beaucoup aimé cette ville où j'étais déjà venue il y a une quinzaine d'années. Un grand merci à toute l'équipe de l'OT Visit Flanders et Visit Ostende qui nous ont dorloté toute cette journée.
Et merci aux autres bloggeuses pour cette chouette journée : Blandine (Mille découverte sur 4 roulettes), Pauline (Graine de voyageuse),  Laurianne (Un pied dans les nuages), Lucie (Voyages et Vagabondages), Audrey (Bom Dia Portugal), Sabrina (Voyages et Cie), et Sarah (French Kilt).

4 commentaires:

  1. Très joli carnet de voyage Antonia, je n'ai pas vu les dessins "irl" mais en tout cas c'est canon ce que vous avez fait en si peu de temps :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Malicyel, may be next time we'll meet IRL ;)

      Supprimer
  2. Merci à toi, c'était super de te voir à l'oeuvre en temps réel :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pauline, j'ai apprécié passer cette (trop courte) journée en ta compagnie, je regrette aussi de ne pas avoir mangé de gaufre en te regardant faire du paddle !!!

      Supprimer


Merci de me laisser un commentaire, cela me fait tellement plaisir de savoir ce que vous pensez !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...