samedi 5 mars 2016

Carnets de voyage au Mali - le making off des galères !

J'ai eu envie de vous montrer l'envers du décor... dans quelles conditions le voyage se passe derrière le carnet. Parce que voyager demande parfois des sacrifices à notre confort quotidien, et que cela ne se fait pas toujours sans douleur ni sans souffrance, mais laisse des souvenirs impérissables !

Second voyage au Mali, avec un groupe d'adolescents en 4ème. Nous sommes 5 adultes (trois femmes et deux hommes) pour encadrer ces vingt adolescents. Nous logeons à la Maison des Jeunes de Bamako. Nous avons décidé, par sécurité, de loger dans deux dortoirs différents, l'un pour les garçons, l'autre pour les filles, afin d'assurer la sécurité des enfants de jour comme de nuit.  Le seul problème, les dortoirs sont assez petits, et nous nous retrouvons vite entassés, entre les lits (le mien est vert), les valises, les moustiquaires, le linge qui sèche et les fouillis des ados (et des adultes aussi)... Je vous passe l'humidité, la chaleur, les odeurs de chaussettes et la chasse au moustique... Mais il n'y a jamais eu d'énervement, les dix jours se sont passés à merveille dans la tolérance et le respect.

La plus grosse galère pour moi a été de me faire tresser les cheveux, non pas pour la journée passée en charmante compagnie avec deux tresseuses super douées mais pour l'infection et l'irritation que j'ai endurées les quatre ou cinq jours suivants... Sans doute dues à la propreté douteuse des peignes et surtout à la chaleur et à l'humidité, sans compter à ma peau sensible qui n'aime ni les changements de température ni les insectes. La photo du résultat suit. Ames sensibles, s'abstenir !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Merci de me laisser un commentaire, cela me fait tellement plaisir de savoir ce que vous pensez !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...