mercredi 21 mai 2014

Groupes 13 et 14 - Collégiens primo-arrivants et seniors - Colombes, notre bout du monde - Résidence d'écrivain-carnettiste à Colombes



Voici les deux derniers des 14 groupes avec lesquels j'ai travaillé pendant ma résidence d'écrivain-carnettiste de 4 mois à temps plein (1 mois d'appropriation du territoire et 3 mois pour réaliser des carnets de voyage)  à Colombes (92), dans le cadre d'un CLEA (Contrat Local d'Education Artistique).

Ces deux groupes ont travaillé ensemble sur le même carnet accordéon. Il s'agit d"une classe d'adolescents du collège Gay Lussac un peu particulière car ce sont des enfants primo arrivants allophones (de la 6ème à la 3ème) et d'un groupe d'adultes senior du service Inter-générationnel de Colombes.







Se métisser et tisser des liens. Tout prend sens dans ce groupe où se mélangent habitants seniors Colombes et jeunes adolescents pri- mo arrivants, apprenant la langue française.
Partir en binôme faire un carnet de voyage au square Edgar Quinet (aussi appelé Louis Fermé) située à côté du collège Gay Lussac où
sont scolarisés les adolescents. Interroger les passants dans le square, qu’ils ment de passage. Oser prendre la parole en public, pratiquer la langue française, à l’oral mais aussi à l’écrit, utiliser une boîte d’aquarelle pour la première fois. Puis, au CDI du collège, apprendre à dessiner ses pieds et ses mains pour re- présenter la diversité de notre groupe, se découvrir les uns les autres, parler de nos pays d’origine, échanger quelques mots dans nos langues, parler de nos cultures respectives.


« 82 ans ! Margueritte, une retraitée ! Sur les bancs, vient tricoter. À toutes les sorties de mariage en mairie Elle admire les mariées, les samedis. Les enfants l’appellent madame Merguez Ça rime bien, dit-elle, avec Darthes. Née rue Gabriel Péri à Colombes. J’aime être colombienne. Je mourrai colombienne.»


« C’était une dame assise sur un banc au soleil. Nous sommes allés dans un parc et nous avons rencontré des gens. Dans un coin des enfants jouaient au toboggan. Un homme faisait la sieste sur un banc. Il faisait beau et les oiseaux chantaient.»


« - Bonjour ! 
- Quelle belle journée !
- Quel est votre nom ? 
- Aisha.
- Pourquoi venez-vous dans ce parc ? 
- Pour que mon enfant joue...»



C'était vraiment l'un des groupes les plus sympathiques et sans aucun doute celui où les mots TISSAGE et METISSAGE qui étaient les mots symboliques de cette résidence avaient le plus de sens.

Nous quitter fut difficile ! Bonne route à toutes et à tous !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Merci de me laisser un commentaire, cela me fait tellement plaisir de savoir ce que vous pensez !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...