mercredi 23 avril 2014

Groupe 1 - maternelle - Ecritures - Résidence d'écrivain-carnettiste à Colombes






Une classe de grande section de maternelle en voyage pour un tour du monde en architecture et en écritures, des petites mains qui découvrent des écritures du monde: française, arabe, chinoise, tamul, égyptienne… et pratiquent les hiéroglyphes, les idéogrammes, l’écriture cursive…
Voilà de quoi devenir des citoyens du monde, curieux et ouverts à d’autres cultures…

A, B, C, D,  Le loup a hurlé
E, F, G, H,  Le chat frise ses moustaches
I, J, K, L,    La grenouille grimpe à l'échelle
M, N, O, P,  Le léopard commence à griffer
Q, R, S, T,   La poule préfère chanter
U, V, W,      Le dauphin vient d'arriver
X, Y, Z        Tous répètent sans qu'on les aide
A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.






Voici donc l'un des premiers groupes avec lesquels j'ai travaillé pendant cette résidence d'écrivain-carnettiste de 4 mois à temps plein à Colombes (92), en région parisienne, dans le cadre d'un CLEA (Contrat Local d'Education Artistique): il s'agit d'une classe maternelle de grande section de l'école Charles Péguy.




Nous avions choisi pour thème (dans la catégorie Colombiennes, Colombiens) les écritures du monde. Les enfants ont écrit leur prénom en français, mais aussi (grâce à la complicité de parents) en arabe et en tamul, et (grâce à leur formidable maîtresse) en chinois et en hiéroglyphes égyptiens.



Pour les illustrations du carnet, nous avons travaillé sur l'architecture du monde, à l'aide de découpage (pas facile de tenir une paire de ciseaux et de bien découper quand on a une petite main seulement âgée de 5 ou 6 ans) et de dessins.



Devenir écrivain, les yeux des enfants étaient brillants, et je regrette de ne pouvoir vous le montrer.



Utiliser une boite d'aquarelle, un pinceau chinois à réserve d'eau, des pastels gras, découper, coller en utilisant de la colle professionnelle de reliure (de la colle servant à fabriquer des livres :) ).
Ecrire dans plusieurs langues, comprendre qu'il y a un sens pour écrire, et différentes façons de le faire suivant la langue que l'on utilise... Quelle fantastique découverte pour ces petits enfants. Ecrire une comptine tous ensemble, voter pour choisir les propositions que l'on retiendra, apprendre à accepter que ce ne soit pas son idée qui soit retenue...
Travailler dans un grand carnet accordéon collectif de 3 mètres de long (soit 6 mètres recto verso): nous avons été ambitieux !

Ce projet m'a apporté beaucoup de créativité (j'ai plein d'idées pour rebondir à partir de ce projet), et beaucoup de rires, d'amitié et d'affection de la part des enfants, qui étaient vifs, joyeux et pratiquaient merveilleusement l'humour pour la plupart.

Devenir artiste et écrivain, le pari a été gagné, et je remercie Myriam, la formidable maîtresse, sans qui ce projet n'aurait pas été aussi réussi.



Un peu de patience, et je vous montre le travail d'un autre groupe !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Merci de me laisser un commentaire, cela me fait tellement plaisir de savoir ce que vous pensez !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...