vendredi 20 décembre 2013

Carnets de voyage chinois - Jinan, Shandong, Chine, été 2012 avec les Carnettistes Tribulants

Un petit retour en arrière, sur le voyage de trois (longues) semaines à Jinan, en Chine, où je suis partie avec 9 autres Carnettistes Tribulants l'été 2012.
Un petit portrait en papier découpé (pas fait par moi, le papier découpé est tout un art, et vous remarquerez que j'ai un peu les yeux bridés sur ce portrait ;) )
Tout a commencé de façon très chic, avec cérémonies officielles et réceptions.
Puis les journées se sont enchainées à toute allure, et dans un désordre inimaginable, nous avons attendu dans le car que les autorités officielles soient là pour pouvoir en descendre, mangé dans des restaurants très très chics sans être prévenus (et donc fatigués et sales d'avoir dessiné toute la matinée ou toute la journée à même le sol...).
Nous nous sommes retrouvés à l'Opéra un soir après avoir passé une longue journée à la campagne, et bien sur, nous avons du monter sur scène pour clôturer le spectacle (en pataugas et tenue de travail...).
Mais les chinois n'arrêtaient pas de nous dire que les françaises sont "so romantic", qu'on le croirait presque sur cette photo...
Le soir, exténués, nous prenions l'ascenseur qui nous menait à nos chambres et à notre "atelier de travail improvisé" pour une dernière séance qui souvent se finissait fort tard dans la nuit...Sinon, pour un peu de solitude, ou pour plus de place, il y avait aussi nos chambres et nos lits...
Sans savoir à l'avance si le lendemain nous allions encore déjeuner ou dîner dans un magnifique restaurant huppé ou d'un hamburger tiède par terre dans l'atelier du Musée du Shandong où nous faisions (aussi) une toile collective pour l'Opéra de Jinan.





Là, c'était une visite dans l'atelier du peintre chinois qui nous invitait (avec le gouvernement de la ville et de la région).

Ce qui était bien, c'était qu'il y avait plus de caméras que de carnettistes... et il fallait être malin pour y échapper.
La fatigue s'accumulait mais le moral restait bon...
Ca, c'est la salle où nous étions enfermés au Musée.  Pas facile de peindre dans une salle sans fenêtre aucune, éclairés par des néons...
Parfois, une parenthèse bénie, ici dans un village, près d'une petite plantation d'aubergines, avec des femmes curieuses et étonnées de voir une "fagoua" (française) dessiner.

C'était sportif, il fallait aussi grimper d'interminables marches d'escalier, puis les redescendre, escalader des rochers glissants, et les redescendre sous un début d'orage très menaçant, attendre le bus (et se faire dévorer par les aoûtats en l'attendant allongée dans l'herbe à papoter avec Alma), patauger dans l'eau jusqu'aux chevilles...mais on riait comme des enfants de toutes ces péripéties.
Nous étions à la fois très studieux et parfois délurés et désobéissants... Pas facile de vivre à la chinoise pour 10 artistes français plutôt libres et insoumis...

Là, nous sommes tous très bien habillés, mais c'était la toute première journée, et nous savions que nous allions à une cérémonie de réception, mais ce fut la seule fois que nous fûmes prévenus...
Là, il fallait garder le sourire en mangeant un scorpion bien grillé (surtout qu'il y avait encore pléthore de bébêtes à déguster par la suite: des verres à soie et des cigales dodues notamment, j'en cauchemarde encore...)

J'ai déjà moins le sourire... et je vais faire la grimace dans quelques secondes... Il va falloir déglutir malgré tout...

La toile collective, encore blanche...
Et au sol, les portraits de chinois qui crient... Damien voulait que nous allions "coller" ces portraits dans la rue...
Malgré l'autorisation reçue, nous avons frôlé l'incident diplomatique et la garde à vue (de 30 jours)...

Dans notre dos, la toile collective terminée (non sans mal).
Ce ne fut pas facile de faire cette toile à dix, mais le résultat est vraiment à la hauteur je trouve.
Il a aussi fallu passer devant la caméra (sans être prévenu à l'avance...) pour enregistrer notre ressenti.
Il y avait aussi de chouettes journées champêtres...
où on se faisait dévorer par les moustiques et autres aoûtats...mais Marie-Sophie avait des crèmes et potions miracle pour chaque type de boutons et de piqures...
Et puis des rencontres sympas avec des chinoises et des chinois, surtout grâce à l'aide de la jeune chinoise qui m'accompagnait et qui me servait d'interprète (même si elle était aussi un peu "moucharde" en parallèle...).
Et oui, il a aussi fallu que nous fassions un long carnet accordéon chacun, carnet de 50 cm de haut sur 13 m de long, carnet que nous avons laissé en Chine (pour toujours, c'était notre contribution à ce voyage qui coûtait fort cher aux organisateurs, 15 000 euros par personne).  Ce ne fut pas facile de dessiner sur un grand carnet que nous ne pouvions pas tenir ouvert d'une main, qu'il fallait donc déplier au sol, affrontant la curiosité des passants, leurs pieds sur le carnet (parfois le pipi d'un bébé aussi), leurs mains aussi, le vent fripon qui le soulevait et le vrillait avec plus ou moins de bonheur, la pluie aussi, et la moisissure qui naissait de l'humidité en une nuit seulement, la déchirure qui s'en suivait, et l'absorption de la peinture et de l'encre de façon très goulue par ce papier buvard sans tenue...
Bref, une vraie belle expérience artistique !

Le bilan de ce voyage de trois semaine: un moral de guerrière, il n'y à qu'à lire le sourire (jaune) sur mon visage !

Il y a quelques semaines, un gros carton est arrivé.  Il était très très lourd et contenait deux exemplaires chacun de ce gros livre tout jaune édité en franco-chinois (dans un français très très fantaisiste...).  Comme vous pouvez le lire, et si vous ne vous en étiez pas encore aperçu, mes"oeuvres sont riches de philosophie"... Ce n'est pas moi qui le dit... Mais c'est un beau souvenir, n'est-ce pas ?  et une bien jolie façon de "tourner" la page de ce voyage un peu différent de tout ce que j'avais fait jusqu'à présent, d'autant plus que ce livre ne sera pas à priori commercialisé en France.  En tous cas, ce voyage restera mémorable, et me donne déjà terriblement envie de retourner en Chine.

5 commentaires:

  1. C'est très beau et j'aime bcq les rencontres avec des peuples si différents SBA

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    je suis très admirative de votre démarche artistique, qui m'a convaincu de me lancer également dans la création d'un blog de dessin : http://lemondeauboutdupinceau.blogspot.fr/
    Un grand merci à vous pour votre ouverture sur le monde, source de créativité et de vie

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour tout ce partage !! Quel extraordinaire voyage pour une artiste ! quelles superbes rencontres... Et surtout merci pour ce reportage extraordinaire par vos rencontres et l'environnement chinois

    RépondreSupprimer
  4. Quel superbe reportage. Cela nous fait rêver un peu sous la grisaille de décembre.

    RépondreSupprimer
  5. coucou Antonia
    contente de revivre un peu de ce voyage à travers ta belle présentation
    bises
    ms

    RépondreSupprimer


Merci de me laisser un commentaire, cela me fait tellement plaisir de savoir ce que vous pensez !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...