mardi 12 novembre 2013

Stage de carnets de voyage à Meknès et Fez - Miam Miam !!!!


Ames sensibles, s'abstenir !
Nous allons parler nourriture.
Lorsque je voyage, l'un de mes plaisirs est de goûter à la nourriture locale.

Méduses, scorpions, cigales et verres à soie en Chine, singe et serpent en Côte d'Ivoire, chenilles au Congo, brochettes d'insectes, nid d'hirondelles, crevettes vivantes en Thaïlande... je ne vous promets pas avoir goûter à tout cela, mais presque.

Et au Maroc, me direz-vous ?
La nourriture y est fantastique, les tajines tous délicieux: agneau et figues, agneau amandes, oignons et raisins secs, végétarienne, kefta (boulettes de viande) ou le dernier découvert cette fois-ci parce que c'est la saison: agneau et coings, sans oublier mon tajine préféré: poulet, olives et citrons confits. 

Sentez-vous l'odeur de toutes ces olives ?

Des olives fraîches.



Pruneaux, pommes, coings et gombos.
Des arbouses en brochette !



Quel plaisir de se promener sur le marché, de voir les gens faire leurs courses.
Il n'y avait vraiment aucun touriste, nous pouvions nous fondre dans la foule tranquillement.

Avez-vous reconnu cette friandise ?
Oui, oui, des glands !
Je ne savais pas que l'on mangeait des glands au Maroc.  Il faut dire que c'était la première fois en 30 ans que j'y allais aussi tard dans l'année.

Les sachets de popcorn fluo étaient aussi une nouvelle découverte.

Du popcorn fluo.


J'ai aussi été très étonnée par ces bananes un peu mutantes.  Si vous regardez bien, elles sont toutes double, triple, voir quadruple...

Des bananes, oui, mais des jumelles, des triplées ou des quadruplées !


Et c'était la saison des grenades, elles étaient savoureuses et juteuses, un régal !

Des grenades !


Je vous ai gardé le meilleur pour la fin: le rayon boucherie !!!!
Hélas, il manque l'odeur, le carrelage suintant et glissant sous vos pieds, mais essayez de faire un effort d'imagination.  Allez, on y va ! Yalla !!!



En fait, j'adore passer dans les marchés, et je vous assure que c'est propre et appétissant.  Bien sur, quand on est habitué à voir la viande bien rangée dans des barquettes au supermarché ou alignée sur l'étagère du boucher de son quartier, c'est déroutant, mais pour moi qui ai grandi à la campagne, rien de bien contrariant.  Quand on mange de la viande, il faut savoir assumer le côté boucherie de la chose, non ? ou alors, il faut être végétarien, ce que je comprends tout à fait aussi.





Un pied pour demain midi, cela vous dit ?






Pour les enfants, un steak haché... de chameau ?


Boucherie chameline

A moins que vous ne préféreriez un bon steak bien saignant ?


Et je vous ai gardé le meilleur du meilleur pour le dessert: une boucherie où les boeufs tirent la langue et où on pourrait suivre un cours d'histoire naturelle sur leur crâne écorché...


Et mon carnet dans tout ça ?
J'ai beaucoup dessiné et je vous montrerai le résultat à la fin du reportage sur le Maroc.
J'ai notamment dessiné ce beau tajine végétarien, dégusté avec un verre de jus d'avocat, devant la place Lahdim de Meknès.

tajine végétarien




On dit bien un tajine, mais à force de voir une tajine par ci par là, et bien j'ai fait la faute dans mon carnet !

A bientôt pour d'autres aventures.





2 commentaires:

  1. Je dis comme toi : Miam ! Miam ! La cuisine marocaine est délicieuse !
    Quel plaisir de voir toutes ces belles photos ! Et maintenant j'ai faim !

    Arlène

    RépondreSupprimer


Merci de me laisser un commentaire, cela me fait tellement plaisir de savoir ce que vous pensez !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...